Argenteuillais démocrate… sans frontière

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 10 juillet 2018

Liste de courses

de cet après-midi dans un grand magasin de sport en bord de N14 :

  • une selle de vélo et sa tige pour remplacer celle qui vient de disparaître au parking de la gare d'Argenteuil (2ème fois, zut) ; mais rien à voir avec la suite ;
  • un kit crevaison à deux euros, mais rien à voir avec la suite ;
  • une popote métallique pour les déjeuners ;
  • une casquette "Lady" car c'était le seul modèle blanc ;
  • un peu de crème solaire ;
  • un maillet pour les sardines de tente (merci à R. pour la tente) ;
  • un fil à linge de camping ;
  • un tube de crème de massage ;
  • un sachet imperméable qui ferme pour mettre les habits trempés (le gadget dont j'ignorais l'existence) ;
  • un élastique pour tente, qui en fait servira à porter un "dossard à enfiler" ;
  • 3 bandeaux éponge (pour alterner) ;
  • un short noir (pour alterner avec le gris) ;
  • des sandales (pour alterner avec les chaussures de course) ;
  • reste à retrouver de l'anti-moustique dans mes stocks, à ajouter duvet, socquettes, quelques habits civils, serviettes et brosse à dents, téléphone et pas de mac, 2 paires de chaussures de course identiques à onze euros qui me vont parfaitement, 1 vieille paire de marque avec beaucoup d'amorti et un passant haut pour les lacets (pour les descentes), une paire de Royal Transport™ pour les montées, et c'est fin prêt.

Je ne sais pas pour dimanche, mais samedi ça va être Verdun, Meuse. Le parcours est d'inspiration historique. Pourvu que l'inspiration nous apporte la vitesse.

  • Dimanche 15, nous devrions atteindre, Cirey-sur-Vezouze, Meurthe-et-Moselle.
  • Lundi 16, Masevaux dans le Haut-Rhin.
  • Mardi 17, La Cluse dans le Doubs.
  • Mercredi 18, Thorens-Glières en Haute-Savoie.
  • Jeudi 19, via Les Saisies, Aiguebelle en Savoie.
  • Vendredi 20, Briançon. Tout le monde sait où est Briançon.
  • Samedi 21, Villard-de-Lans, dans l'Isère.
  • Dimanche 22, Saint-Galmier, dans la Loire.
  • Lundi 23, Impy, dans la Nièvre.
  • Mardi 24, on remonte sec jusqu'à Villeneuve-sur-Yonne, et c'est dans l'Yonne.
  • Mercredi 25, via Montmirail, la Ferté-Milon, dans l'Aisne.
  • Jeudi 26, on passe par la clairière de l'Armistice puis à l'est de Compiègne, puis un peu au nord d'Argenteuil pour atteindre Gisors (qui est dans l'Eure, les contours de cette terre giscardienne étant biscornus).
  • Vendredi 27, nous descendons, via l'Épaignes d'Hervé Morin, jusqu'à Ouistreham et son quai.
  • Samedi 28, sans doute à petite vitesse dans la tradition du Tour de France ?, et via Saint-Martin de la Lieue (Calvados) tout près de ce bijou qu'est le château de Saint-Germain-de-Livet, nous rejoignons les "Champs-Élysées" de la France en courant, Bernay, Eure encore, le département du fondateur de la "France en courant" et celui qui sponsorise mon équipe, me dispensant de prendre des maillots (vous l'aurez noté).

Je n'aurai certainement pas l'énergie de bloguer, mais nous pourrions sans doute créer un fil twitter, soit pour toute l'équipe, soit au moins pour les 3 Argenteuillais. On verra.

mercredi 6 juin 2018

"Dès que quelque chose fait du lien, vous l'enlevez !"

B. habite près d'Argenteuil et je l'avais croisée à une réunion de Résistons !. Elle m'a rappelé ce soir et dit deux trois trucs.

J'avais été frappée, à cette réunion, par les femmes qui parlaient du combat pour garder les maternités. On sentait le désarroi des territoires qui ne peuvent rien faire !

Les décisions ne sont plus à l'endroit où on croit qu'elles sont.

Plus vous êtes proches, plus vous avez de l'influence : (alors) on se débrouille pour que les décisions soient le plus loin possible.

Les maxi-régions ne veulent plus rien dire !

Ça vient en grande partie de la volonté de l'Union européenne. Le but, c'est de casser les solidarités à l'endroit où elles sont.

Le vote "non" (de 2005), qu'on a… C'est là que ça s'est passé. Quand on a fait revoter les Danois, il y a quelque chose qui ne va pas ! Les Irlandais aussi ! C'est à partir de ce moment-là. On nous vantait la volonté des peuples, mais ils pouvaient dire A ou B, on n'en tenait pas compte ! Ça a cassé quelque chose. Alors que les idées, au départ, étaient de belles idées.

La difficulté, c'est : comment résister ?

Il faut que les gens le fassent avant que tout s'écroule ! Les idées nouvelles repartent de la base… (mais) ça prend du temps.

(Ce qu'on voit avec le projet de suppression/privatisation de la salle des fêtes municipale d'Argenteuil, c'est que) dès que quelque chose fait du lien, vous l'enlevez !

On avait une amitié franco-allemande, européenne… Aujourd'hui, plus personne ne se sent européen !

On nous impose quelque chose qui ne correspond pas du tout à la volonté des peuples. Ce ne sont que les lobbies. Et le pire c'est que, comme ça ne correspond pas à la volonté des peuples, ça ne marche jamais !

Il faut refaire société.

J'avais lu son livre "Un berger à l'Élysée", c'était tout ce que je pense !

Pour le lire, il fallait le vouloir : il était tout en bas, à la Fnac ! Il y avait énormément de livres politiques, mais Jean Lassalle était au fin fond, j'ai eu le dernier exemplaire.

Je l'ai fait lire !

Il faudrait qu'on réfléchisse (à tout ça). De toute manière ça repartira de la base, de la solidarité locale. Il faut des synergies, et elles peuvent être faites ! Mais ils font des lois pour faire exactement le contraire.

Déjà, faites ce que vous pensez être bien, pour vous et pour les personnes qui vous entourent.

La Résistance, elle était multiple, elle allait dans tous les sens. Chacun fait (de là où il est). Les Allemands qui résistaient (étaient éparpillés, certains pouvaient faire très peu), envoyer de simples cartes postales… Déjà, dans leur tête, ça changeait.

Il faut retrouver nos solidarités.

Ben voilà. Qu'est-ce qu'on a à se creuser la tête sur des points de programme pour l'Europe ? Tout est dit. Passe le message à ton voisin.

lundi 28 mai 2018

Pause de politique, suite

Bon, je spamme tout de même twitter. Je vibre aux nouvelles incroyables d'Italie et d'Espagne (go M5S go!), je sympathise avec la remontada des Lib Dems au Royaume-Uni, j'écarquille les yeux devant la trajectoire de la boule de flipper Iran-Corée du Nord-Gaza-Syrie,…

Surtout, j'espère qu'il y aura enfin une ouverture en 2019 pour une Europe des Européens, qui balaye la lobbycratie et ses édifices tellement vermoulus que seuls les plus tortueux sauraient les faire tenir debout…

Un peu plus concrètement, j'ai participé à deux réunions passionnantes du bureau provisoire de Résistons !, et une journée de travail super-encourageante d' "Argenteuil en commun". Et c'est à peu près tout.

En fait je reste dans la continuité du billet précédent :-)

trail_des_aubins.jpg

- page 1 de 425