Le libre-échange doit aller jusqu'aux pauvres


Je lis, et entends dans les "micro-trottoirs" de la TV : "le libre-échange, oui, mais seulement entre pays riches, parce qu'on ne peut pas lutter contre les pauvres". Cette idée est à la fois séduisante et idiote.

D'abord la partie idiote : si nous sommes riches, ce n'est pas une faiblesse, c'est au contraire la concrétisation monétaire de notre puissance.

-> La Pologne ne peut pas être considérée comme "avantagée" par le fait qu'elle compte 20% de chômeurs et qu'elle ne remplit pas les critères d'adhésion à l'euro.

-> L'euro fort, c'est la possibilité pour les citoyens de la zone euro qui ont un peu d'argent (par exemple un PERP) d'acquérir à vil prix les richesses des pays à monnaie faible ... grâce au libre échange.

On ne doit donc pas - de façon générale - poser des barrières au libre-échange sur la base niveau des prix proposés.

Ensuite la partie séduisante. Ce n'est pas de niveau des prix (reflétant le niveau en devises des salaires) qu'il s'agit, c'est de modèle social et environnementale, le fameux modèle européen de développement.

Intégrer la mondialisation dans la réglementation des produits et services, c'est faire porter nos critères d'achat (de sélection, de taxation, de normes) *non seulement sur les caractéristiques du produit transférées à l'utilisateur final, mais aussi sur les conséquences de cette production pour la collectivité*.

En d'autres termes, les normes européennes de l'avenir devront, selon moi, porter non seulement sur la sécurité des utilisateurs ou la conformité à des spécifications techniques, mais aussi sur le respect de normes sociales et environnementales par les producteurs, transporteurs et distributeurs.

Ces normes communes sont la *condition* même pour que le principe de concurrence libre *et non faussée* ait un sens.

Sinon, notre modèle social et environnemental risque d'être coulé par la globalisation.

Oui à la concurrence libre et non faussée, non à l'exploitation des pauvres et à la dégradation accélérée du climat, qui sont les moyens actuels de fausser cette concurrence.

Mis en ligne : Mar. - Mai 24, 2005 - 03:44 PM   Accueil :   Aussi sur ce sujet :      


©