Argenteuillais démocrate… sans frontière

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 16 janvier 2015

Reprenons les bonnes habitudes — stats et remerciements

Le combat politique ordinaire reprend. Et la vie de blogueur.

Consistant, au moins une fois de temps en temps, à remercier ses lectrices et lecteurs, commentatrices et commentateurs ! Ça doit bien faire 18 mois que je n'avais pas fait le point… merci aux fidèles, bienvenue aux nouveaux !

Depuis octobre, vous êtes bien plus nombreux ici que les deux années précédentes. Notamment pour y trouver les nouvelles d'Argenteuil et les Conseils Municipaux commentés en direct. Alors attention… ce n'est plus ici, c'est désormais sur le blog d'Engagés pour Argenteuil ! Autre tendance, bien sûr, le développement de l'accès par Twitter, ainsi que de la lecture "sur" Facebook, qui ne se voit pas sur les statistiques ci-dessous. Donnant lieu à d'autres discussions, sur une autre tonalité, que celles des commentaires publiés ici.

stats_blog_a_dec14.png

Remerciements particuliers aux consoeurs et confrères — surtout des confrères, en fait :-( — qui publient des liens vers ce blog et y conduisent ainsi certains de leurs visiteurs : L'Hérétique, Philippe Gibault, Authueil, Argenteuil.Politique, OlivierSC, Art Goldhammer, Hervé Kabla, Triton, Nicolas des vaches, ainsi que l'agrégateur des Jeunes démocrates.

Une bonne, et surtout, une meilleure année à tous !

samedi 10 janvier 2015

L'union nationale doit aller jusqu'aux nationalistes, et aux internationalistes #JeSuisCharlie

Il y a toute une affaire sur l'absence d'invitation de la gauche au Front National pour dimanche. Et quelques commentaires sur le refus d'Olivier Besancenot d'y participer.

Je partage, comme de coutume, les opinions exprimées par François Bayrou ou Arthur Goldhammer.

Mes quelques grains de sel :

1) La manifestation n'a été initiée par aucune "union nationale" mais par les partis de gauche. C'était leur façon d'exprimer leur propre réaction après à la tragédie. Mais le mouvement quasi-unanime de la société française a poussé nos dirigeants (que ce soit à Solférino ou à l'Élysée) à inviter le chef de l'opposition, l'ancien président Nicolas Sarkozy, président de l'UMP. Que je sache, ils n'ont invité ni l'UDI, ni le MoDem, ni Cap21, ni le Front démocrate, et je comprends très bien qu'à ce point, l'appartenance partisane ne soit plus le sujet.

2) J'entends autour de moi deux grandes inquiétudes pour notre société, exprimées en réaction à cette tragédie.

L'une, je l'entends plutôt de militants associatifs, de la gauche, et de musulmans. C'est la peur de fractures violentes et grandissantes au sein de notre société. De violence islamophobes et de discrimination croissante dans tous les domaines. De "pogroms" ou autres sortes d'émeutes, et bien sûr, d'une répression croissante, donc, de moins de liberté pour chacun de nous.

L'autre, je l'entends surtout de… gens qui n'entrent pas dans les cases précédentes, représentant peut-être une vaste majorité. C'est la peur que l'islamisme gagne : de plus en plus de voiles, de plus en plus de refus de serrer la main à l'enseignante, de plus en plus d'enfants avec une éducation doctrinaire et bornée, et, résultat attendu, de plus en plus de terroristes et de bombes.

Les premiers disent : nous devons rester une société unie, quoi que fassent les terroristes.

Les seconds disent : nous devons nous unir contre les terroristes (et les djihadistes, et les intégristes dans le même sac).

(Arrivé à cet endroit, je ne peux cacher pas mon sentiment personnel : le premier discours me fait pitié par son impuissance. Le second me fait flipper par sa mécanique infernale).

Inviter le FN, pour beaucoup de militants de gauche, cela serait ouvrir la voie au second discours, à la fracture islamophobe. Ce serait renoncer au rêve d'une société unie — au sens d'une société qui dépasse les divisions ethniques ou religieuses.

3) Mon opinion, et la nôtre (militants du centre), c'est que ces deux inquiétudes doivent être intégrées. Intégrées et dépassées dans une ambition plus grande, et plus en prise sur les réalités de la société française d'aujourd'hui, si nous voulons des résultats.

Ma crainte est celle du pipeau : une 15ème loi anti-terroriste, qui ferait passer "l'apologie du terrorisme" de 7 à 10 ans de prison, ou ferait entrer les lance-roquettes de l'armée dans les halls des gares en renfort des FAMAS.

Mon espoir est que les manifestations actuelles, spontanées ou organisées, en réunissant des gens de toutes sortes, soient le creuset de cette nouvelle ambition. D'une France à la fois unie sans exclusive, et forte contre tous les ennemis[1].

Et c'est pourquoi les nationalistes devraient en être, eux aussi. Et aussi les internationalistes. Et aussi les autres.

Something got to be done
No one is alone
(Alpha Blondy, Rock and Roll remedy)

Notes

[1] Parce que moi aussi, je trouvais ce slogan remarquable : un pays uni, rien ne lui résiste.

"Ne nous laissons pas prendre au jeu diabolique de l'escalade des haines" : Réponse à Diam's

Bonjour Madame, félicitations pour ce message.

Comme vous le rappelez, "le chaos est voulu" par ceux que l'ordre actuel des choses ulcère. Le terrorisme cherche à provoquer la répression contre les groupes sociaux ou politiques dont il est issu. Il cherche à faire de ce groupe (ici, les musulmans, hier les Basques, avant-hier les communistes, etc.) une communauté solidaire contre la répression, donc contre les autres. C'est un piège mortel.

Madame, si vous me le permettez et si cela vous est possible, l'heure est venue de remonter sur scène. Vous pouvez faire voir, sentir, entendre, que la chanteuse et la musulmane sont la même personne. Que ce ne sont ni le terrorisme ni Guantanamo qui nous dictent nos codes. Que l'amour et la miséricorde se vivent avec des mecs mortels, et des meufs mortelles.

Bon courage en tout cas. Vous avez pris la parole : les semeurs de haine verront en vous une adversaire. Meilleurs vœux de succès.


Sur le terrorisme et les réponses à lui apporter, sur mon ancien blog et depuis septembre 2001 : Hyper-terrorisme ?¡ No pasaran ! • Le fonctionnement des cerveaux doit résister au bruit des bombes • Les fronts de la lutte à long terme contre le terrorisme • Combattre le terrorisme sur son terrain : les médias • Est-ce que négocier avec des terroristes peut empêcher des attentats ? • Le terrorisme ne peut être arrêté que si son milieu d'origine le rejette[1] • Garder ouvertes toutes les options permettant d'atteindre les buts visés (paix civile, sécurité…) • 30 ans de guerre contre le terrorisme • Du danger du terrorisme, à celui du fanatisme barbare ? • Héros afghans … • Et sur ce blog, depuis 2009.


Je voyais venir l'année politique, les prochaines élections, un peu blasé. Il allait falloir supporter une élection de plus la faiblesse du mouvement démocrate. Nous opposer avec nos maigres forces au nationalisme montant. Tolérer que perdure le système politique qui nous semble paralyser le pays.

Peut-être que non, finalement.

La raison d'être de ce blog, et de mon engagement politique, c'est le combat pour la démocratie. Cette journée, cette semaine, cette année, sont celles du combat.

Notes

[1] Il y a sans doute des exceptions, comme l'écrasement de la rébellion tamoul par l'armée sri-lankaise. Mais les résultats des récentes élections montrent que même ce genre de victoire ne suffit pas.

- page 3 de 377 -