OWNI lance un "véritomètre" pour mesurer la "crédibilité" des candidats — bravo !

En réalité, le site ne vérifie que guère la justesse des chiffres cités par les candidats. C'est ce qui est le plus facile à vérifier, mais c'est un peu chercher sa clé sous le réverbère. Ce serait bien plus intéressant d'apprécier la crédibilité de ce que les candidats proposent pour l'avenir, s'ils sont élus !

Mais bon, c'est déjà ça : le respect des faits est un bon indice du respect des gens, du respect des engagements, du respect des objectifs fixés en début de mandat.

Or j'ai été étonné de voir que, dans les comparaisons à ce jour, François Bayrou est classé seulement 2ème pour la crédibilité.

Comment est-ce possible ?

Eh bien, François Bayrou fait mentir sa réputation de catastrophiste : les chiffres réels sont pires que ce qu'il indique. Ses affirmations sont donc exactes… mais les chiffres qui les illustrent auraient pu être plus violents encore.

OWNI met un 0 ("incorrect") à François Bayrou pour avoir parlé de 2 700 000 "chômeurs à temps plein" alors que l'INSEE en compte… 2 844 000.

Encore un 0 ("incorrect") à François Bayrou pour avoir cité l'excédent commercial allemand de 120 milliards, alors que c'est 154 milliards.

Encore un 0 ("incorrect") pour avoir rappelé que "L'argent que dépense l'Etat, les collectivités locales et la Sécu, c'est 1000 milliards, 1000 fois 1000 millions par an", alors que c'est 1094,5 milliards, 1094,5 fois 1000 millions, évidemment un peu plus difficile à prononcer. (D'habitude, François Bayrou dit 1100 milliards).

Suivons tout de même le bon exemple du véritomètre en allant vérifier les notes affectées à François Hollande (en tête du classement d'OWNI) : eh bien, lui aussi est noté deux fois "incorrect" pour avoir sous-estimé, dans les chiffres qu'il indique, l'ampleur des problèmes du pays…

S'il y a une estimation juste de la situation, c'est bien celle-ci !

France_forte.jpg