Comme je l'ai twitté hier :

À tous les amis qui m'ont 😂 😯 et ont fait le choix raisonnable de @montebourg @alainjuppe @CecileDuflot @FrancoisFillon @manuelvalls : ❤️

En un peu plus long :

Merci aussi aux ami(e)s et famille qui sont venu(e)s ici et ailleurs écouter, discuter, évaluer, réfléchir, sentir ce qui se passait.

Merci à ceux qui dans le doute ont préféré se taire, qui savent que les cygnes noirs existent même si, dans l'ombre profonde, ils sont difficiles à reconnaître.[1].

Merci pour leurs signes de sympathie, de solidarité, d'entente, à beaucoup de ceux qui ont fait ces choix "raisonnables" ou d'autres choix encore. La France comptera demain, après ces sept semaines de campagne, sur toutes les bonnes volontés.

Merci aux lecteurs/lectrices qui auraient espéré plus de nouvelles sur ce blog et ont dû se contenter de commenter des vieux billets — mon clavier est ailleurs.

Merci aux pionnier(e)s qui auraient voulu participer à la campagne de Jean Lassalle mais pour qui ça n'a pas pu se faire, parce que les moyens manquaient, ou que les bons atomes crochus n'ont pas croché quand il aurait fallu.

Merci aux trolls qui tentent de spammer les comptes de Jean ou les articles à son sujet : vous êtes les petits cailloux blancs, vous nous rassurez sur la route.

Merci à celles/ceux qui supportent tant bien que mal mon stress à la maison ou au travail.

Cette campagne va être un truc de dingues.

La pile des "choses à faire" monte de la Terre à la Lune et ça devrait être pour demain matin, ou pour après-demain soir.

Intégrer des nouvelles et nouveaux, dans une équipe qui va devoir quintupler, ça va être chaud et technique, parce que Jean est un candidat différent. Même si c'est pour ça que vous venez, même si c'est pour ça que vous allez voter pour lui. Différent de vous, de moi, de la palette entière de la classe politique.

Nous avons sept semaines pour apprendre, toutes les Françaises et les Français, à marcher avec lui. Pour nous remettre en route, comme société, comme nation.

J'en ai écrit assez, les amis, pour vous permettre de 😂 😯 de nouveau ! Parfait ! Je vous ❤️.

Notes

[1] J'ai en tête deux des meilleurs analystes de la politique française, qui se reconnaîtront s'ils passent par là.