Après avoir répondu aux questions du Grand Débat version Emmanuel Macron, et un passage par la version "questionnaire bref", je me suis attaqué à la version "questionnaire long" !

Je partage la réserve de Bernard envers une approche uniquement "fiscale". Est-ce que la structure de la société, de l'économie, de nos déplacements, de nos bâtiments, est essentiellement déterminée par les taux d'imposition ? Ça m'étonnerait.

Malheureusement, la version "questionnaire bref" du Grand Débat est quasi-limitée à la fiscalité dite écologique. Tant pis, j'ai répondu. La "version longue" ouvrait plus de possibilités. Et elle impose de résumer par un titre ce que l'on croit essentiel — excellente idée. J'ai donc posté : "Nous adapter à un fort réchauffement climatique".

Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

Les dérèglements climatiques (crue, sécheresse).

Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Taxer à la source autant que possible (au puits de pétrole, à la mine de charbon).

À défaut, taxer au prorata de la pollution (le rapport Attali-Macron montrait que la TGAP est minime, 200 fois trop faible sur certains polluants), et également sur les importations (la jurisprudence OMC le permet).

Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ? Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

Oui. Il fait bien plus chaud l'hiver que dans mon enfance ! Beaucoup moins d'occasions de faire des bonshommes de neige ou de sortir les skis !

À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ? Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

Oui. Usage du vélo autant que possible ; chauffage plus faible ; projet de déménager dans une maison plus petite ; garder voitures ou équipements lourds le plus longtemps possible ; préférer l'alimentation d'origine végétale :-)…

Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

Une chaudière à pellets fiable qui ne nous impose pas de multiples interventions de maintenance !

Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Une règlementation contraignante contre les voitures inutilement grosses et puissantes. Cela gagnera de l'espace public, et cela permettra à tout le monde d'avoir une petite voiture … en voyant la route et sans crainte d'être écrasé par un mastodonte !

Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ? Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

Oui. Un conseil direct sur le solaire sans attendre que ma chaudière vieillisse. Des jeunes en service national, formés, qui feraient le tour des pavillons pour expliquer les solutions possibles, de façon neutre par rapport aux offreurs commerciaux.

Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ? Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

Oui. Je le fais.

Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

Le covoiturage.

Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

Des offreurs en concurrence : ça existe, et c'est très bien. Je pourrais occasionnellement covoiturer plus (prendre des gens à bord) mais je prévois très peu l'horaire de mes déplacements, il faudrait une solution plus adaptée à la "dernière minute".

Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

La France est un assez grand marché, 4% des achats mondiaux. Si elle met des conditions environnementales à ses importations, ou aux transports internationaux, elle aura du poids.

Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

La montée du niveau des mers d'au moins 2 mètres (à l'horizon de la durée de vie des bâtiments actuels) devient une hypothèse très plausible (pour rappel, les mers ont déjà été ~300 mètres au-dessus du niveau actuel). La circulation des fleuves et des nappes dans les basses plaines (< 10 m d'altitude ?) en sera, je présume, affectée. Les schémas d'urbanisme, d'occupation des sols, devraient le prendre en compte.